Beaux-Arts Mons (BAM) et Anciens abattoirs

presse et actualités
18/08/2010
photos : Picturimage

Beaux-Arts Mons (BAM) et Anciens abattoirs

Le BAM
Après d’importants travaux de rénovation, l’ancien Musée des Beaux-Arts s’est métamorphosé en 2007 en un outil culturel d’envergure : le BAM (Beaux-Arts Mons). Ce projet architectural résolument contemporain allie le fonctionnel à l’esthétique tout en prenant le parti de la transparence. L’architecte parisien, Christian Menu, a imaginé une véritable fenêtre ouverte sur le monde de l’art, du beau et de la création. Il a opté pour une structure associant le verre, le bois et le métal.

La nouvelle infrastructure s’accompagne d’une nouvelle politique d’exposition et de conservation des oeuvres d’art. Le BAM a été pensé pour répondre aux conditions techniques optimales de conservation des oeuvres (sécurité des salles, des oeuvres et des visiteurs). Il s’agit d’un outil adapté pour l’organisation d expositions temporaires d’envergure internationale.

Inauguré en 2007 avec une grande exposition consacrée au Surréalisme en Belgique, le BAM tient pleinement ses promesses. Au travers de l’exposition "Le BAM se dévoile", la richesse des nouvelles collections permanentes s’est déployée aux cimaises en 2008 suivie par une majestueuse rétrospective consacrée au peintre français Serge Poliakoff et organisée dans le cadre de la Saison culturelle européenne présidée par la France. Au travers du BAM, Mons, candidate au titre de Capitale européenne de la culture en 2015, entend multiplier les partenariats internationaux. L’exposition "Keith Haring all-over", placée sous le commissariat de Gianni Mercurio, s’inscrit dans cette lignée.

Les collections permanentes trouvent également leur place dans ce bel écrin où l’on peut admirer, tout au long de l’année, une sélection d’oeuvres illustrant la diversité et la qualité des collections muséales. Les collections Maurice Duvivier, mise en dépôt par la Communauté française, et Thomas Neirynck, mise en dépôt par la Fondation Roi Baudouin, sont représentatives de l’art belge et étranger de la seconde moitié du XXe siècle. Le centre de documentation propose des ouvrages consacrés aux artistes représentés dans les collections.